ligne de cours Europia.jpg

ROCK'CALIENTE ou comment l'école est née

Quoi de plus atypique que le parcours de Vincent Ravigneaux,

fondateur de l’école de danse Rock’Caliente ?

Quoi de plus atypique que le parcours de Vincent Ravigneaux, fondateur de l’association Rock’Caliente ? Rien ne le prédestinait à développer la plus grosse école de danses à deux de la région. 

 

C’est parti ! On vous dit tout !

2020

Coup d'arrêt dû au Covid

2019

Refonte de la charte graphique

RC-logo19-complet-blanc.png

2017

Début de professionnalisation avec l'embauche du 1er salarié

2016

Le cap des 1000 adhérents est dépassé.

2014

Acquisition du studio 2

Plus de 50h de cours

2012

Intégration des réseaux sociaux

silhouette-3296993_1280.png

2011

 

Tout s'enchaîne.

Développement de stages d'été, de séjours et de festivals.

2010

ship-5673034_1280.png

1er évènement : Croisière Rock'n Boogie

2009

Evolution de l'offre des cours

40 créneaux proposés

2007

Lancement des Soirées Caliente

dance-silhouette-5441910_1280.png

2006

1er concert au Pasino avec soirée dansante

karaoke-160752_1280.png

2004

Déménagement à l'Europia

Mise en place des 1ers cours

Sans_titre-removebg-preview.png

2003

Création des soirées Rock/Salsa.

Rock'Caliente est née !

Bébé yeux coeur.png
feu_d_artifice_noir-removebg-preview.png
maison_noire-removebg-preview.png

Un concours de circonstances

Venant d’un milieu rural, il n’avait aucune idée de ce qu’était le monde de la danse. C’est son entrée dans l’armée qui va lui faire mettre le pied dedans implicitement. Son haut-grade lui impose de participer à des rallyes mondains, sortes de soirées dansantes. Tout le monde sait danser sauf lui. Vincent prend le taureau par les cornes et s’inscrit alors à des cours de Rock à Orléans. Il devient un passionné. Il enchaîne leçons, stages, soirées sans se soucier des kilomètres, toujours en quête d’amélioration. 

 

Suite à une mutation en 2003, il arrive à Aix-en-Provence. Si la région PACA était déjà un peu fournie en soirées et cours de Salsa, il ne trouve rien au niveau du Rock. En septembre, avec deux autres personnes, il prend donc la décision de créer ses propres soirées aux Milles. Il lance le concept novateur des soirées Rock-Salsa.

Rock’Caliente est née !

 

Malheureusement, un contrat non-reconduit de location de salle l’oblige à délocaliser ses soirées. Un mal pour un bien puisqu’il déménage pour la magnifique salle de l’Europia à Aix-en-Provence faisant passer son nombre de participants de 80 à 150.

En janvier 2004, Vincent, reprenant à lui seul la direction des événements, complète son offre avec des cours en semaine, 2h de cours : 1h en Rock, 1h en Salsa.

Un choix s’impose et la grande aventure commence.

Une nouvelle mutation l’oblige à faire des allers-retours entre la capitale et Aix. Il finit par faire un choix « de passion » et non de raison. Ce sera la danse !

L’ambition de Vincent est de proposer toujours les meilleures prestations à ses élèves tout en gardant une ambiance familiale. Un conseil d’administration (CA) bénévole est créé pour l’aider à faire évoluer l’école. Chaque décision est prise de manière démocratique et collégiale.

 

A partir de 2006, c’est du côté des événements que l’école s’enrichit avec tout d’abord un concert au Pasino avec en guest les “Ooh Wee” ainsi que “El Conjunto Massilia”. Le groupe “Jive Aces” se produira à l’Europia en 2008 et en 2009. Les “Manhattan Dolls” (de New York) nous feront même l’honneur de leur présence en 2011.  

En 2007, on assiste aux prémices des soirées SBK  (Salsa/Bachata/Kizomba) nommées à cette époque-là : Soirées Caliente. Au programme, 1/3 de Rock, 1/3 de Salsa, et 1/3 de musiques Tropicales (Bachata, Merengue, Cha Cha, Zouk).

En 2009, le panel de cours évolue aussi bien en nombre d’heures qu’en diversité des danses proposées.

Ce sont les danses Swing qui ont d’abord été développées avec le Boogie et le Lindy Hop. Suivra le West Coast Swing en 2010. Désormais, 40 créneaux de cours sont proposés chaque semaine avec notamment la prise d’un Studio de danse en bail commercial.

 

Puis, les danses latines y mettent leur grain de sel avec la création de cours de Bachata et de Reggaeton en 2011.

 

La touche afro apparaît en 2013 avec des cours de Kizomba

Une évolution permanente

Les locaux ne sont pas en reste. L’Europia, en 2010, se pare d’un parquet tout neuf.

La même année, pour la toute première fois, la team RC propose la première croisière Rock’n Boogie.

 

Au niveau des festivals, c’est en 2011 qu’apparaît le premier Rock’n Boogie, suivi d’AixPlosion Latina en 2015, du Aix on West en 2016 et enfin, du Sund’Aix Salsa Festival en 2019.

Désormais, chaque danse a son festival, au sein desquels adhérents et aficionados se réunissent le temps d’un weekend, autour d’une même passion. 

 

Chez Rock’Caliente, on veut danser toute l’année, sans interruption. Du coup, ont été mis en place des stages d’été depuis 2011 ainsi que des séjours sur le thème de la danse toujours le SummerCamp en 2012 ou le séjour Salsa y Otra en 2014 en Espagne.  

2012, on surfe dans l’air du temps en intégrant les réseaux sociaux avec la création de notre page Facebook

En 2014, nouvelle ambition marquée par la prise d’un 2e Studio (qui sera agrandi et rafraîchi en 2015) et 5h/semaine de cours en plus. Plus de 50 heures de cours sont désormais proposées.

Un cap est passé.

En 2016, Rock’Caliente dépasse les 1 000 adhérents.

Qui l’eut cru en 2003 ?!

En 2017, l’association poursuit son investissement humain en entamant sa professionnalisation avec l’embauche de son 1er salarié à temps plein pour dynamiser encore le développement de l’association : communication, partenariats, nouvelles soirées, évènements…

En 2019, l’ascension se continue avec plus de 1 300 élèves pour 62 créneaux de cours par semaine : Lindy Hop, Rock, Boogie, Bachata, Salsa cubaine, Salsa portoricaine, West Coast Swing, Reggaeton, Kizomba, Body Move, Lady styling, Afro Rumba . Avec une équipe qui s’enrichit, les bureaux de la team s’installent dans le bâtiment adjacent. L’association connaît un souffle nouveau avec la refonte de la charte graphique et du site internet.

13 mars 2020, le couperet tombe.

Le tout premier confinement marquera un coup d’arrêt dans la dynamique de Rock’Caliente.

Un an après et malgré quelques reprises partielles, tout notre secteur (sport, loisirs, culture) reste au point mort. C’est un coup dur pour tous ceux qui en vivent, on pense notamment à une partie de nos professeurs. Mais, on pense aussi à nos élèves pour qui la danse participe à leur bien-être et leur équilibre de vie.

Et  le futur, ça donne quoi ?

Bien que la crise sanitaire affecte nos vies pro et perso, notre envie de vous proposer toujours plein d’activités dansantes, reste intacte. Toute la team fourmille d’idées et de projets que cela soit à court ou long terme. 

Quoi qu’il arrive, nous conserverons les valeurs de Rock’Caliente : passion, convivialité, partage.